Patrick DALLANEGRA Peintre-Illustrateur & Calligraphe Grand admirateur de l’écrivain malien Hamadou Hampaté Bâ, la série de dessins sur les tirailleurs s’intitule Forofifon naspa, nom donné au langage souvent très imagé des tirailleurs sénégalais durant la période coloniale. Témoin direct de cette période, M. Hampaté Bâ était commis au écritures de 1ère classe pendant la présence française. La lecture de ces mémoires m’a inspiré ce côté un peu carricatural pour les personnages. Il fallait traiter avec humour un sujet très profond. Les travaux de MM. Marcel Griaule, Michel Leiris, Germaine Dierterlen et d’autres m’ont permi d’approfondir le volet ethnologique du scénario. Tirailleur du Commandant Archinard, vers 1890 (prise de Ségou) Tirailleurs du Commandant Archinard, vers 1893 (Prise de Djenné et reddition de Samory) Les 3 grâces 2 tirailleurs bambaras se moquent d’un sénoufo animiste Les 3 grâces Autre version : 2 tirailleurs sénégalais se moquent d’un bambara animiste aux dents limées. Vers 1903 La superstition La chamaillerie Tous les dessins présentés ici constituent des études de positions et d’expressions. C’est aussi ma documentation uniformologique sachant qu’à l’époque de ce projet, je ne trouvais pas de documentation sur les tirailleurs sénégalais. La grande guerre Equipement des tirailleurs sénégalais en France en octobre 1916. Il semble que la couleur bleu horizon ne convient pas, il s’agirait plutôt de couleur moutarde La grande guerre Equipement des tirailleurs sénégalais en Afrique Noire en 1914 Abri de tranchée Les couleurs des uniformes sont plus conformes.  La tranchée (Cliquez pour agrandir) Officier d’infanterie de marine Vers 1893 Officiers et sous-officiers Entre 1901 et 1914